• Français
  • English

Rhinocéros

Lieux | Dates

Théâtre de La Madeleine de Troyes

27 nov. 2012

  • 20H30
Le Théâtre d'Auxerre

29 nov. 2012

  • 20H30

Eugène Ionesco | Alain Timar

Rhinocéros

Présentation

Fantastique idée d’Alain Timar que de transposer Rhinocéros dans le monde de l’entreprise, avec neuf comédiens et un percussionniste coréens, donnant ainsi un sacré coup de fouet à cette œuvre phare du théâtre de l’absurde. Replacer cette pièce dans un contexte asiatique marqué par un libéralisme économique sauvage apporte un souffle de postmodernité qui sied bien à Ionesco et à notre temps. Dans un univers dévoré par une maladie contagieuse, tout le monde est touché par la « rhinocérite » sauf Bérenger, l’homme qui préfère cultiver son humanisme plutôt que de succomber au conformisme ambiant. Cet ultime résistant a pris conscience du danger et essaie de réagir en mettant en avant les valeurs de l’amitié, du lien social, de l’amour...

Chez Ionesco, le mal mental, idéologique, furieusement contagieux, c'était le totalitarisme. Il prend ici la forme du capitalisme triomphant. Point de masques, ni de rhinocéros en carton-pâte mais une lente descente en abîme de l’humanité qui laisse peu à peu place à cette bestialité qui caractérise notre ère de « mondialisation » effrénée. La mise en scène, par un habile jeu de miroirs, nous renvoie toujours à nos propres images. Sommes-nous, nous aussi, frappés de « rhinocérite » ? Résistons-nous ? Et si oui, jusqu’à quel point ? Timar nous propose un éclairage saisissant sur nos contradictions et sur ces petits riens qui nous font Homme ou Bête, quelles que soient les époques. 

Distribution

Texte : Eugène Ionesco

Mise en scène et scénographie : Alain Timar

Interprétation : Park Joon, Zinhwi Kang, Ji Choon-sung, Jungwha Choi, Lee Ji-hyun, Yim So-young, Park Bo-mi, Ma Du-young, Kim Ha-jun

Musicien : Choi Young-suk

Lumière et son : Alain Timar et Hugues Le Chevrel

Costumes et maquillages : Lee Dong-sook

Interprétariat et surtitrage : Han Sohee.

Production

Coproduction : Théâtre des Halles, Seoul Performing Arts Festival, AnSan Arts Center

Soutien : Ministère de la culture et de la communication - DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Conseil général du Vaucluse, Ville d'Avignon, Arts Council Korea

Avec le concours de : Centre culturel coréen de Paris.

Plus d'infos

« L'accueil de la pièce par la critique a été très chaleureux. On a loué la « dispersion du sens » de la pièce, le « jeu de ces acteurs étrangers », la « joie communicative » qu'ils dispensent, la « précision, la fluidité, l'élégance… » du tout…Ce spectacle remis au goût du jour, dans un décor épuré, en noir et blanc, avec des comédiens aux costumes actuels (dames en tailleurs et talons hauts, messieurs en costumes cravates) est absolument délicieux. Grâce au jeu des acteurs certes, mais aussi et surtout, grâce à la mise en scène brillamment orchestrée d'Alain Timar. Les comédiens glissent entre les cubes, les panneaux et les miroirs, se croisent, bougent avec grâce, se figent en tableaux gracieux.Ainsi, le texte de Ionesco, tout en messages et métaphores, se lit aussi en très belles images. »

L'Est Éclair

  • © Manuel PASCUAL
  • © Manuel PASCUAL
  • © Manuel PASCUAL
  • © Manuel PASCUAL