• Français
  • English

Sylvia Plath - Monodrame de Hsu Yen-ling

Lieux | Dates

Le Théâtre d'Auxerre

16 avr. 2015

  • 20H30
MJC Calonne de Sedan

18 avr. 2015

  • 20H30
ABC de Dijon

21 avr. 2015

  • 20H00

Chou Man-nung | Baboo

Sylvia Plath - Monodrame de Hsu Yen-ling

Présentation

Sylvia Plath ou l’art de mourir : célèbre pour son mariage avec le poète Ted Hugues avec lequel elle entretint une relation faite de compétition et de trahison mêlées, cette poétesse américaine du courant confessionnaliste succomba à son mal de vivre en 1963, à l’âge de 30 ans, au sortir de multiples nuits de fièvre passées à dialoguer avec les fantômes de son passé, dans une ultime quête d’elle-même.

Plus qu’à un hommage, c’est à une ode tragique que nous sommes ici conviés par la poétesse taïwanaise Chou Man-nung. De par son écriture, ses choix esthétiques et son interprétation, ce spectacle d’une rare pureté fût  en 2008 l’une des œuvres fondatrices de la jeune scène contemporaine taïwanaise.

Distribution

Texte : Chou Man-nung, écrit en hommage à l'oeuvre et à la vie de Sylvia Plath

Traduction et surtitrage : Sun Ping et Jean-Philippe Mazzia

Mise en scène : Baboo

Interprétation : Hsu Yen-ling, Shai Tamir

Musique : Chen Chieh-chi

Vidéo : Chou Tung-yen

Lumière : Wang Cheng-yuan

Scénographie : Liang Ruo-shan 

Costumes : Hsieh Chieh-jen

Régie générale : Wu Wei-wei 

Interprétariat et direction de tournée : Chang Hsin-yi

Infos : http://www.swsg95.com.tw/

Production

Production : Shakespeare's Wild Sisters Group

Soutien : Ministère de la Culture de Taïwan, Département des Affaires culturelles de la Ville de Taipei

Avec le concours de : Centre culturel de Taïwan à Paris

Plus d'infos

" A découvrir absolument l’actrice Hsu Yen-ling, impératrice de la scène contemporaine taïwanaise, qui joue les derniers moments de Sylvia Plath, à la Condition des soies "

Libération.

 

" Tigresse meurtrie tournant une dernière fois tous les éléments de sa vie en une boule incandescente, Hsu Yen-ling est hallucinante ! "

France 2.

 

" Un spectacle si plein d’énergie ! Cette pièce de Taïwan en Avignon est vraiment indispensable ".

Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du Festival d’Avignon.

  • © Loki Tsai
  • © Loki Tsai
  • © Loki Tsai
  • © Loki Tsai