• Français
  • English

La Cité de la distorsion

Lieux | Dates

La Comète

04 avr. 2014

  • 20H30
Théâtre Louis Jouvet de Rethel

08 avr. 2014

  • 20H30
Espace Athic d'Obernai

12 avr. 2014

  • 20H30
Théâtre de La Madeleine de Troyes

15 avr. 2014

  • 20H30
Le Nouveau Relax de Chaumont

17 avr. 2014

  • 20H30

Möbius Strip Theatre

La Cité de la distorsion

Présentation

Composé d'artistes issus de pays et de cultures divers (Taïwan, Hong Kong, Malaisie), Möbius Strip Theatre cultive depuis 2005 une démarche artistique et philosophique marquée par la fusion des arts et une refondation de la notion d’humanisme. En témoigne son logo, ce fin ruban qui, subissant une torsion d’un demi-tour avant que ses deux extrémités ne soient raccordées, symbolise le mouvement cyclique perpétuel. Nous sommes en effet ici entrainés dans l’extension illimitée, le possible sans fin, la fusion du raffiné et du vulgaire, de l’ancien et du nouveau, qui abolit barrières et frontières.

Élaboré à partir de danses et de musiques propres aux aborigènes austronésiens de Taïwan, de musiques électroniques, et d’arts numériques, La Cité de la distorsion s’adresse à notre société contemporaine enivrée par une évolution technologique toujours plus rapide pour lui rappeler qu’il existe encore des traces de sagesse et de civilisation que nous aurions tort d’effacer ou d’ignorer.

Peuplée de silhouettes projetées, d’images numériques et de musiques électroniques générées en temps réel par les mouvements et les voix des interprètes, la scène dépouillée se transforme ainsi peu à peu en un creuset où espace et temps se réconcilient dans l’union des grands tambours chinois traditionnels avec les envoutants chants spirituels des aborigènes taïwanais.

Fondre en une seule entité les merveilles de la technique et celles de la culture, les faire dialoguer et prospérer ensemble, c’est là l’ambition de ce collectif remarqué dans de nombreux festivals asiatiques et européens.

Distribution

Direction artistique : Lin Jin-yao  

Conseil artistique : Cheung Wai-yuen 

Interprétation : Cheung Wai-yuen (texte), Huang Yung-huai (danse), Dondon Hounwn (chant), Huang Chih-lin, Leong Huey-yi (percussions) 

Lumière : Ho Ting-tsung 

Régie : Ho Chih-hsin 

Administration : Cordelia Yang

Interprétariat et direction de tournée : Chang Hsin-yi

Infos : http://www.facebook.com/mobiusstriptheatre

Production

Production : Möbius Strip Theatre

Soutien : Ministère de la Culture de Taïwan

Avec le concours de : Centre culturel de Taïwan à Paris

Plus d'infos

« Un mélange de plusieurs disciplines artistiques et une découverte de la culture asiatique. Des tambours traditionnels, chants et danses aborigènes taiwanais ancestraux seront également à découvrir. »

L'Union L'Ardennais

« La cité de la distorsion promet une soirée au rythme de tambours traditionnels et chants spirituels des aborigènes taïwanais, imaginée par Möbius Strip Theatre, collectif d’artistes issus de pays et de cultures divers. »

L'Est Éclair

« Au-delà de l’aspect esthétique et de l’ambiance envoûtante du moment, se glisse le message des artistes à la société : malgré l’évolution fulgurante de la technologie, il existe, aujourd’hui encore, des traces de la sagesse des civilisations d’antan. A voir pour le croire, et à méditer… »

L'Hebdo du Vendredi

« Ces dernières années, Möbius Strip Theatre s’est consacré à l’étude des relations entre l’esprit et l’âme. Faisant à cette occasion de belles découvertes en termes de style et d’esthétique, ce collectif pluridisciplinaire adresse au spectateur un défi en l’invitant à mettre de côté sa tendance à avoir recours à l'intellect pendant le spectacle, et à penser plutôt avec ses sens...»

Tu Shihue – Revue de la Fondation pour la Culture et les Arts Taïwanais.